Originaire de Corée, développé dans le Japon du XVIe siècle, le raku est le résultat d'un procédé d'émaillage par choc thermique.


Ma technique s'en inspire directement.

Les pièces, d'abord façonnées au tour ou par modelage à partir de pâtes argileuses, sont cuites une première fois à 1000° C durant 10 heures.

Elles sont ensuite émaillées, au pinceau et par trempage.


Le procédé que j'emploie me permet l'inclusion de pièces émaillées dans des « coques » à l'aspect volcanique.


La seconde cuisson, au gaz, autorise une montée en température rapide en 2 heures pour faire fusionner l'émail avec la terre. Lorsque l'émail est en fusion, vers 1000° C, je retire rapidement les pièces du four avec des pinces et les enfouis dans de la sciure. Le choc thermique ainsi provoqué produit un effet de tressaillage sur l'émail. Le carbone dégagé par la fumée noircit de façon permanente les interstices de l'émail et les zones de réserve.


Les céramiques obtenues nécessitent alors un nettoyage méticuleux pour en découvrir les subtilités. Certaines pièces sont enfin rehaussées de parties en métal corrodé soudées à froid.

 Retour

page d'accueil

 

©Tous droits réservés sur l' ensemble du site sans l' autorisation de l' auteur. Toutes les images, photographies, illustrations ou texte de contenu sur ce site demeurent la stricte propriété de l’auteur et ne peuvent en aucun cas être utilisées sans son accord. L. 111-1 à L. 111.5, L. 112-1 à L. 112-4, L. 113-1 à L. 113-9, loi sur la propriété intellectuelle et le droit d’auteur.